Bureaux des Offices et de la Pairie

Ici se trouvent les bureaux des Grands Officiers du Royaume de France (Royaumes Renaissants)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Glawach - 01/02/1453 - Non Lieu - Trouble à l'ordre public

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lancelote
Fonctionnaire incontournable
avatar

Nombre de messages : 255
Localisation : Blois
Office Royal : Plus aucun office
Titre : Baronne
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Glawach - 01/02/1453 - Non Lieu - Trouble à l'ordre public   Jeu 1 Mar - 14:39

Senael, Juge de la cour d'appel a écrit:
Nous ouvrons en ce jour la demande d'appel de Glawach contre le Comté de Provence.
Celui-ci a fait appel considérant que le verdict du juge le condamnant à mort dans une affaire de Trouble à l'ordre public (fomentation de révolte) est exagérée.
L'affaire sera instruite par le Procureur-adjoint Lancelote.
Le Comté de provence sera représenté par le Juge Lacsapdauxerre.
La défense sera représentée par Tib0.
Les témoins de la défense seront Kallisthes_enosis, procureur de Provence et Sylla maire de Marseille.


L'accès à cette salle d'audience sera donné à: Glawach, Lacsapdauxerre, Tib0, Kallisthes_enosis, Sylla.

Toute personne croyant pouvoir apporter un éclaircissement sur ce dossier peut me contacter.

La parole est au Procureur Lancelote.

Lancelote, Procureur Général du Roy a écrit:
Lancelote arriva plus décontracté que d'habitude a la salle d'audience, elle commencé a s'habituer. Elle arriva donc comme a chaque fois dossier sous le bras, et alla directement voir le juge pour lui donner les minutes du procès du pleignant

Citation :

Copie complète du Procès :

Citation :

Le prévenu a été reconnu coupable de trouble à l'ordre public.:

Justice est rendue ici au nom de l’empereur et du comte de Provence, par l’honorable juge Lacsapdauxerre, siégeant en audience de la cour de justice de Provence.
Accusé levez-vous !
Vous êtes accusé de trouble à l'ordre public pour avoir tenté de fomenter une révolte contre le comté de Provence, et ce au travers d'une organisation qui est tout sauf carititive.
Et bien je dois dire que je prends l'habitude de vous voir à présent (3 fois) depuis la prise de mes fonctions.
Cette affaire que tout le monde attend, soi-disant énorme et qui a déchainé les passions, n'est ni plus ni moins qu'une affaire de troubles à l'ordre public dont le but avoué était bien une tentative de révolte à l'encontre du comté.
J'ai entendu le témoin Sylla. Vous me parlez entre autre de faits qui n'ont pas à être évoqués ici. Seule l'affaire qui nous concerne doit l'être.

J'ai entendu le témoin de la Défense Nirvana. Vous sortez de quelle planète mon ami! Vous me parlez de choses incompréhensibles pour moi. Vous oubliez que je suis juge, que nous sommes au moyen âge.
Venons en aux faits.
Croyez moi j'ai longuement étudié tous les détails de cette affaire en long et en large. J'ai décidé de me concentrer uniquement sur les faits qui sont reprochés à glawach et pas aux nombreux autres faits (éventuels) dans lesquels il serait impliqué de près ou de loin.
J'ai lu en détail toutes les preuves à charge et à décharge. Moi je considère que dès l'instant ou on utilise son personnage pour jouer une situation liée aux royaumes renaissants, on est en plein RP, quand bien même cette situation serait mise en place et ou évoquée sur (un forum privé). j'en veux pour preuve que le forum du chateau d'Aix géré par Gotha et le comte est d'ordre privé car n'appartenant pas aux RR. néanmoins tout ce qui ci passe est complètement RP car lié au déroulement de la vie en Provence. Dans ces conditions les preuves apportées par l'accusation, après avoir été décortiquées, sont jugées recevables.
Ce que je ne comprends par Sir Glawach, c'est que vous avez une grosse expérience (niveau 3) une solide réputation, c'est à dire tout pour faire une belle carrière en Provence ou ailleurs, et que passez votre temps à attirer sur vous les foudres partout où vous passez.
Bref l'heure est grave certe, la Provence est encore un comté en pleine construction, mais les Provençaux doivent savoir que leur comté est serein et sa justice juste et impartiale mais intraitable.
Les faits qui vous sont reprochés sont graves par leur nature et par les conséquences qu'ils auraient pu engendrer.
Sir Glawach, le tribunal en accord avec les réquisitions du procureur Kallisthes et du comte Ledjool, vous condamne à la peine capitale.
(Si par miracle vous en réchappez vous serez banni de la Provence sans délai, tant que le comte ne vous autorisera pas à revenir).
Que Dieu est pitié de vote âme

Citation :


Acte d'accusation:

Sieur Glawach,

A la demande répétée des autorités légitimes de Provence;

Me fondant sur des preuves objectives vous impliquant dans une entreprise criminelle en vue de destabiliser le Comté de Provence;

Vous êtes poursuivi ainsi que vos comparses pour Trouble à l'Ordre Public, à l'occasion d'une révolte organisée le 21 décembre 1453;

A l'appui de cette accusation, des perquisitions ont été effectuées par les forces de police Provençales dans les locaux où vous vous réunissiez avec vos tristes acolytes afin de fomenter une prise d'assaut du Château d'Aix;

Ces preuves, vous les connaissez puisqu'elles ont été saisies et qu'elles concernent les sombres desseins imaginés par le Groupe HHL auquel vous appartenez;

Ces accusations sont gravissimes et vous devrez enfin répondre de vos agissements honteux perpétrés sur le sol Provençal;

La parole est à vous, défendez-vous du mieux que vous le pourrez, je vous rappelle que les principes de personnalité de la peine et du procès équitable trouvent pleine application;

Accusé, Sieur Glawach, vous parlez en ayant prêté serment sur la Très Sainte Bible, la noble et honorable Cour de Provence est suspendue à vos paroles.

J'an ai fini
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lancelote
Fonctionnaire incontournable
avatar

Nombre de messages : 255
Localisation : Blois
Office Royal : Plus aucun office
Titre : Baronne
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: 2nde partie de l'intervention de Lancelote   Jeu 1 Mar - 14:41

Citation :
Réquisitoire de l'accusation:

Sieur Glawach, quelle affaire!
Que d'heures passées à réfléchir à la recevabilité de preuves difficilement récupérées, à lire les topics dont vous êtes trop souvent le protagoniste.

Glawach, ce seul nom soulève fureur, angoisse, colère et dépit dans de très nombreuses villes et contrées...Or je ne peux opter pour des malheureux concours de circonstances!
Je ne peux croire que vous ayez toujours pu échapper à la Justice où qu'elle soit rendue ou que quand vous avez été confronté à elle, vous ayez pu bénéficier de peines au mieux symboliques, au pire révoltantes.

Mais pourquoi?
Pourquoi avoir passé tant de temps à réfléchir au bien-fondé d'une accusation? à la recevabilité de preuves? aux témoignages à recueillir?

Nul ne peut promettre vous faire entièrement confiance, vous n'avez jamais hésité à clamer votre volonté de renverser un Conseil Comtal, mettre une ambiance très délétère mais toujours exécrable afin de tirer votre épingle du jeu! Un tel comportement récurent ne peut être toléré et encore moins cautionné !

Nous avons réuni des preuves, et la seule défense de votre avocat face à ces preuves irréfragables est de dire "eh bien très chers, vous n'êtes pas en droit d'utiliser ces preuves, donc mon client doit être relaxé"

Mais de qui se moque-t-on pour l'Amour de Dieu?
Est-ce une défense? C'est comme agiter un morceau de viande volé au-dessus d'affamés leur dire "ah ben non, je l'ai dérobé donc vous ne pouvez le mange, je le laisse pourir!"
Ces preuves n’ont pas été volées mais sont arbitrairement couvertes par le secret.

Ces preuves existent et viennent compléter un panel de preuves plus que compromettantes!

Je rappelle qu'il revient au Juge d'apprécier la recevabilité des preuves et de fonder son intime conviction pour sanctionner ou laver de tout soupçon un individu accusé.
Or en l'espèce le faisceau d'indices opèrent sur des preuves pléthoriques, accablantes et plus que dérangeantes!

J'en veux pour preuve ces différents liens vers la halle de Marseille et de la gargote poitevine (ce dernier lien n'étant utilisé que pour situer le personnage de l'accusé et dresser un portrait extérieur)

Glawach dans le premier topic parle d’ailleurs de la révolte et l’assume complètement, je cite :

« Certains ont eu le courage de se lever contre le pouvoir en place, d'accomplir un acte volontaire et réfléchi, pour leurs convictions et pour la Provence ! »

« J'estimais à l'époque qu'il fallait réagir à cet immobilisme, et provoquer un électrochoc afin que la Provence soit mieux régentée ! »

http://forum.royaumesrenaissants.com/viewtopic.php?t=84729

Et que dire de ce topic de plus de 13 pages où procureur du Poitou, juge du Poitou, Maire de Montélimar, bref autant de zones d’ombres qui ressurgissent pour rappeler le passer trouble de Glawach :

http://forum.royaumesrenaissants.com/viewtopic.php?t=77061

En effet partout où il est passé, Glawach a laissé des traces :

http://forum.royaumesrenaissants.com/viewtopic.php?t=46968&postdays=0&postorder=asc&start=15


L'avocat de l'accusé pourra hurler à l'irrecevabilité, mais il est un moment où l'on ne peut aller à l'encontre de l'évidence et ce serait une insulte à l'intelligence de la noble et honorable Cour de Provence que de relaxer l'accusé à partir du moment où l'on aurait ne serait-ce que survoler ces topics!

Et que dire de ces témoignages:

Monseigneur le Comte de Provence Ledjool qui affirmait "Glawach est le plus gros menteur que la Provence ait jamais connu".

Merlin97, Ancien Maire de Marseille : « Je tiens simplement à signaler que Sieur Glawach, a sous mon mandat de maire déstabilisé a plusieurs reprises le fonctionnement du marché municipal

- en faisant main basse sur toute la production locale de laine. J’ai dû à cette époque faire venir de la laine en grande quantité du comté (car cela à durer pendant de nombreux jours)
- il a par la même occasion organisé un vaste trafic de poisson, en rachetant avant la mairie les poissons destinés à la « subvention barque ». Pour les revendre ensuite plus tard sur le marché local, il s’agit de spéculation, mais malgré les témoignages de nombreuses personnes l’affaire fut classée sans suite ».


Sieur Barbatus, Lieutenant de Marseille " Il n'a qu'un seul but: son enrichissement personnel.
Il y a trop de coïncidences pour que son retour en Provence le jour de la révolte soit le fruit du hasard."

Sieur Michalon "Le susnommé Glawach accumule les casseroles au trou du fion plus qu'un abbé pourrait en bénir... il a 879 654 gugusses de la rochelle sur le dos dont 562 301 magistrats, 3750871 locaux, la magistrature dePprovence, des mélanges rp hrp carrément indigestes, un curriculum vitae truffé de trucs plus que douteux, maintenant les nougats s'en mêlent"

Et que dire des sempiternelles discussions dans les tavernes de Marseille stigmatisant l'attitude honteuse de l'accusé.

Pour ma part, je suis d'autant plus outré que l'accusé, qui est conscient de sa réputation et de son passé, se soumet encore et toujours aux élections en usant d'habiles mais fallacieux stratagèmes pour attirer l'attention sur lui.
Clamer qu'il a été relaxé alors qu'il s'agit en réalité d'un vice de forme, (Je cite Glawach sur la halle de Marseille : « Un second (procès) pour une soit-disant révolte (Pas moins de 8 personnes influentes dans le Comté ! Etonnant je trouve !)... Acquittement bien évidemment ! »)
Jeter l'opprobre sur le Comte de Provence en affirmant son aval à la révolte contre le Château d'Aix,
Poster à tout va sa béatitude de libérer la Provence d'un Conseil fantoche, et j'en passe car le liste est longue!

Par pitié, gardons le sens des réalités, restons emplis de bon sens et conservons une attitude digne de personnes censées:
l'avocat de l'accusé pourra bien soulever toutes les irrecevabilités qu'il veut, pourra imaginer ou avancer des circonstances atténuantes trouvées au terme de raisonnements alambiqués, il n'en demeure pas moins que tout le monde sait qui est, que veut et que fait l'accusé, souvent fourbe, mais sans mauvais fond je pense.

Des témoins pourront démontrer que certaines preuves sont erronées, mais dans ce cas, un grand nombre de Marseillais pourra témoigner d'avoir reçu un mp identique.
Alors que Messire Sylla ait avancé une preuve contestable dans sa formulation, soit, mais un mp existe bel et bien, et je cite le Sieur Godgaby, Commissaire au Commerce de Provence qui m'a fait parvenir son témoignage sur ce sujet:
"Ce screen n’a pas été falsifié, j’ai moi-même reçu un message identique. Voir ce screen :
http://img221.imageshack.us/img221/2332/glawach8uo.png

Je vous demande donc de tenir compte de cette incitation à la révolte."

Ca y est!
Cessons de perdre du temps!
J'exige que nul ne fasse mention de ce fait dans le témoignage du Sieur Sylla, Maire de Marseille, qui fera le cas échéant l'objet d'un débat spécifique ultérieur. . Mais comme le montre ce message privé qu’il a reçu, il n’a en aucun cas chercher à falsifier des preuves mais à mentionner un élément qui lui avait été envoyé (http://www.hiboox.com/images/106/gg177ve.jpg)

Je refuse que l'on polémique sur la recevabilité des preuves ayant été recueilli dans les locaux du Groupe HHL, même si tous les protagonistes, l'avocat, Votre Honneur, l'accusé et moi-même connaissons, preuves accablantes, non-équivoques, irréfragables mais non-publiables en raison d’un acharnement juridique à la discrétion de la défense.
Mais je citerai juste un des comparses du Sieur Glawach qui a avoué au bout du suspense avoir pris part à une révolte après s'être concerté en un lieu secret avec d'autres Provençaux.

Dans une taverne, Glawach a dit : « Je ne lance pas de révoltes pour le plaisir et j’assume parfaitement ce que je suis en train de faire ».

http://img489.imageshack.us/img489/6972/sanstitre7copie9xh.jpg

Il affirme ensuite avoir mené cette révolte en maintenant le contact avec le comte et le procureur :

http://img320.imageshack.us/img320/5808/sanstitre18copie9vq.jpg


Nouvelle diffamation, il affirme avoir agi par rapport aux conseils du comte Ledjool et de l’ancien Procureur, Shanize :

http://www.hiboox.com/images/106/5g0nxdq.jpg

Enfin comme il le dit lui-même, il fut un des principaux décideurs de cette révolte :

http://www.hiboox.com/images/106/n3z2trg.jpg


Que faut-il de plus?
Quiconque lira et aura pris la peine d'apprécier avec la plus grande rigueur tous les éléments produits durant ce procès obscur suite à des manoeuvres dilatoires de l'accusé et un souci maniaque procédurier de son défenseur, pourra se faire une opinion très sévère à l'égard du personnage qui occupe le centre des débats!
Votre Honneur, votre intime conviction a de quoi prendre ses aises face à la puissance des preuves,
Accusé, Sieur Glawach, vous devez être surpris de voir à quel point votre cas suscite l'intérêt!

Pour ma part, je me réjouis de la qualification de ce procès pour Trouble à l'Ordre Public car cela dépasse textuellement le simple cadred'une révolte contre le Château d'Aix pour nous permettre de prendre enfin position sur le degré de nuisance de l'accusé. Est-il besoin de poursuivre?
J'en doute fortement!

Aussi, il me revient en cet instant la tâche de requérir les mesures adéquates pour régulariser la situation à Marseille et apaiser une ambiance qui s'est brusquement dégradée dès le retour de l'accusé du Languedoc, ainsi que me l'a signalé le censeur de la Halle de Marseille.
Il est tout de même troublant que les périodes de quiétude dans la ville correspondent aux périodes d'absence ou de silence de l'accusé et que la même ambiance se teinte d'un infame climat execrable à partir du moment où il réapparaît.

La Cour en déduira ce qu'elle veut, tout comme elle jugera de la recevabilité des preuves mises à sa disposition et elle rappellera que ce procès ne saurait être pollué par des débats exogènes concernant le témoignage de Sieur Sylla.
Il y a d'ores et déjà enquête et toute mention dans le présent procès sera qualifiée d'obstruction à la Justice.
La Justice fait son travail, mais toute confusion des sujets de discussion serait préjudiciable à son bon déroulement...
Je ne vais pas analyser l'argumentation technique du Sieur Nirvana, que l'on ne parle pas en ce temps et lieu de ce point technique du témoignage du Sieur Sylla. Un autre jour peut-être, mais pas aujourd'hui!

Noble et honorable Cour de Provence, il est temps pour vous de prendre une décision, pour cela, je vous prie de bien vouloir suivre mon réquisitoire:
je demande à ce que l'accusé, le Sieur Glawach soit:
-condamné à être supplicié pendant 6 heures dans le poulailler du Comté en étant recouvert de grains de maïs et livré à 200 poules qui n'auront pas été nourries pendant 2 jours;

-laissé à la vindicte populaire en étant entravé dans un carcan enduit de composte sur une charrette chargée de purin;

-mis en cage devant le Château d'Aix et laissé à la voracité des corbeaux pendant 2 jours;

-emprisonné dans les oubliettes du Château d'Aix pour une durée de 3 jours, nourri de pain moisi, de couenne de jambon et d’un bolet d’eau croupie;

-condamné à quitter la Provence dans les 2 jours suivants sa libération, toute inexécution de ce jugement donnant lieu à un bannissement sous astreinte de 500 écus par procès supplémentaire;

-condamné à une amende significative à la hauteur de ses méfaits et des troubles qu'il aura occasionné sur le territoire du Comté de Provence.


Accusé, je m'adresse à vous: je ne doute pas que vous ayez en définitive un bon fond, que vous êtes désireux d'aider la Provence, seulement vous avez été tout à la fois fort mal conseillé, irrespectueux, indélicat, vous avez choisi des moyens répréhensibles et avez refusé de collaborer avec la Justice.

Cher Maître Tib0 de Chauvigny, épargnez-nous par pitié vos effets de manches et vos emphases sur une Justice que vous voulez à votre image mais qui n'est pas la Justice que mérite la Provence.

Je n'ai à l'esprit nul esprit revanchard mais suis avant tout animé d'un désir impérieux de garantir que la Provence, chaque Provençale et chaque Provençal aura la chance d'évoluer dans un environnement libéré de tout élément perturbateur et entravé dans son quotidien par des comportements indignes d'une société évoluée.


J'en ai finis Votre Honneur et remercie votre noble et honorable Cour de m'avoir écouté si longuement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lancelote
Fonctionnaire incontournable
avatar

Nombre de messages : 255
Localisation : Blois
Office Royal : Plus aucun office
Titre : Baronne
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: Glawach - 01/02/1453 - Non Lieu - Trouble à l'ordre public   Jeu 1 Mar - 14:42

Glawach a écrit:
Monsieur le Juge, Madame le Procureur, Mesdames et Messieurs les Jurés,

Je me présente en ce jour du lundi 6 février pour demander Justice... En effet un Procès long et fastidieux lancé par le Duché de Provence m'a valu la peine capitale et le bannissement d'une région dont j'attachais beaucoup d'importance et de ferveur !

Selon les autorités compétentes de Justice de la Provence, une révolte aurait éclaté contre le Château le mercredi 21 décembre, or en ce jour je me trouvais à Béziers, en vacances avec ma fiancée, Herra d'Estradie, et nous ne sommes rentrés au pays que le dimanche 25 décembre afin de fêter Noël avec nos amis à Marseille...

Lorsque je suis arrivé à Marseille, j'ai tout de suite apprécié cette ville et y ai décidé de me présenter par deux fois en tant que Maire élu par le peuple... Mon ambition n'a jamais été et n'est toujours pas à l'heure actuelle portée sur un poste au Conseil Comtal mais plutôt oeuvrer pour le bien d'une ville et de ses habitants ! Ce procès lancé sans qu'aucune preuve ou élément contre ma personne ne soit dévoilé m'a valu la peine de mort ainsi qu'un exil des plus démoralisant !

Je vais donc laissé la parole à mon avocat, Tib0, qui a en sa possession toutes les preuves nécessaires qu'il va vous présentez...

Monsieur le Juge, Madame le Procureur, Mesdames et Messieurs les Jurés, mes respects les plus sincères.

Glawach

lacsapcomtedauxerre a écrit:
Mme le procureur
la sentence infligée au sieur Glawach, est la conséquence d'un jugement rendu pour une infraction grave dont le but était de mettre en péril la Provence, jeune comté dont les fondations sont encore fragiles.
Croyez-moi, mon cheval de bataille lorsque j'étais juge, a toujours été l'impartialité la plus totale. Les preuves matérielles recueillies à l'encontre de sieur Glawach par le prévôt des maréchaux sont irréfutables. L'enquête a démontré que s'il n'a pas participé ACTIVEMENT à cette révolte, il en est l'instigateur et le responsable. C'est un peu comme ci moi je disais à quelqu'un, tiens voilà le contrat, tu tues telle personne. Il est facile ensuite de dire oui mais je n'ai rien fait. Il a créé une organisation criminelle dont le but était de renverser le comte. Les faits sont là, les preuves matérielles ont été jugées recevables à l'encontre de cette personne. Il a été jugé et condamné non pas sur une intime conviction mais sur des faits avérés.
Lacsapdauxerre
conseiller de provence
bailli
conseiller aux mines

Lancelote a écrit:
Lancelote qui avait plusieurs questions a posé à lacsapcomtedauxerre pour éclaircir quelques points se leva.

Mesire,

pouvez vous précisez a la cour, comment l'enquete a été mené?

Pouvez vous aussi précisez a la cour, si oui ou non la révolte a eu lieu et si oui ou non la révolte a eu une conséquence sur le comté du Provence ?

lacsapcomtedauxerre a écrit:
Mme le procureur, concernant la première question, je pense que le chef de la police autrement dit le prévôt des maréchaux à l'époque des Faits, sieur Giantbigmac, serait plus qualifié pour répondre avec précision à toutes vos questions.
quand à la seconde, Kallisthes énosis était au coeur de la chose, il vous apportera toutes les réponses. néanmoins la question je crois n'est pas de savoir si elle a eu lieu, car dans cet esprit la Provence aurait eu à en souffrir. Au contraire on a su empêcher à temps le dessein criminel de l'entreprise menée par sieur glawach, en intervenant avant qu'elle ait lieu. Je ne crois pas qu'il eu été judicieux de laisser faire pour interpeller en flagrant délit, des criminels. Pour le coups c'eut été criminel de la part des responsables Provençaux. ce n'est pas à vous qui le savez fort bien, que je vais apprendre que dans le cas d'un crime aussi grave que celui qui consiste à anéantir un comté, la tentative équivaut à la commission des faits.
On l'a évité grace à l'enquête menée en amont et ce à temps et c'est celà l'essentiel. Evidemment comme je l'ai déjà dit, je me suis basé sur des preuves matérielles, notamment des lettres écrites de l'intéressé et envoyées à ses colistiers.
Vous devriez entendre Mr le comte Ledjool, qui connait parfaitement bien cette affaire ainsi que le juge kallisthes énosis, procureur à l'époque.
Chère madame, je vous salue bien bas et me tiens à votre disposition.

Lacsapdauxerre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lancelote
Fonctionnaire incontournable
avatar

Nombre de messages : 255
Localisation : Blois
Office Royal : Plus aucun office
Titre : Baronne
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: Glawach - 01/02/1453 - Non Lieu - Trouble à l'ordre public   Jeu 1 Mar - 14:43

Lancelote a écrit:
Votre honneur,

Je souhaiterai donc entendre le prévot des maréchaux Giantbigmac.

je souhaiterai qu'il précise comment il a su que Glawach préparé une révolte.

J'aimerai qu'il précise les conclusion de son enquete ainsi que le sérieux de Glawach dans sa tentative de révolte.

lancelote a écrit:
Faisant suite a l'arret de la cours en date du 13 Fevrier 1454, l'instruction clos le dossier Glawach de part la provenance du demandeur. L'affaire devra etre gerer par le Saint Empire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Glawach - 01/02/1453 - Non Lieu - Trouble à l'ordre public   

Revenir en haut Aller en bas
 
Glawach - 01/02/1453 - Non Lieu - Trouble à l'ordre public
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Froissart -14.I.1454 - C- Trouble à l'Ordre Public (CA)
» Armaury_de_thenac - Trouble à l'ordre public - Compiègne, le 28/06/1461
» Eliraz (DCD)
» [DCD][Trouble à l'ordre Public] Marika révollte Tulle 24/09/59 coupable
» Amibatha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bureaux des Offices et de la Pairie :: Salles désafectées :: La Chancellerie de France :: Bibliothèque de la Chancelerie :: Jugements des Cours :: Arrêts de la CA-
Sauter vers: