Bureaux des Offices et de la Pairie

Ici se trouvent les bureaux des Grands Officiers du Royaume de France (Royaumes Renaissants)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ordre de Saint Ouen et de l'Etoile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azdrine
Ami personnel du Roi
avatar

Nombre de messages : 670
Office Royal : Grand Maitre du Saint Esprit
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Ordre de Saint Ouen et de l'Etoile   Jeu 29 Nov - 0:13

Citation :
Noble Maison de Saint Ouen et de l'Etoile

I. Historique


L’ordre de l'Étoile, possédant également entre autres dénominations la compagnie des Chevaliers de Notre-Dame de la Noble Maison de Saint-Ouen-les-Saint-Denis, fut un ordre de chevalerie fondé par Jehan le Bon, Roy de France, le VIe jour de novembre MCCCLI.

Il fut créé pour discipliner la chevalerie française, afin d'éviter de renouveler le désastre de Crécy. Pour y être admis, seuls les mérites personnels sur le champ de bataille comptaient ; la valeur lors des tournois n'était pas prise en compte.

Les statuts de l'Ordre mentionnaient le fait qu'aucun de ses chevaliers ne put tourner le dos sur le champ de bataille. Malheureusement, lors de la bataille de Poitiers, nombres de chevaliers, le Roy en personne notamment, furent capturés ou tués. Suite à ce fait, l'Ordre se dissolu rapidement.

C'est en ce IIe jour de mars MCDLV que cet Ordre revoit enfin la lumière des astres.

II. Buts

L'Ordre de l'Etoile a pour but la récompense des plus fidèles serviteurs de sa Majesté. L'Ordre puit également, lorsque les circonstances le nécessiteront, venir renforcer la garde personnelle du Roy et/ou de la Reyne.

III. Institutions

a. Souverain Grand Maitre

Sa Majesté le Roy est le Grand Maitre de l'Ordre de l'Etoile. Il a tout pouvoir sur icelui. La succession magistrale suit la succession au Trône de France. Ainsi, le Souverain Grand Maitre sera toujours et obligatoirement le Roy de France.
Il peut également se faire suppléer - s'il le désire ou s'il n'a pas possibilité temporelle ou spatiale d'être présent en personne - par son épouse la Reyne ou par le Grand Maitre de France.

b. Haut Conseil

Le Haut Conseil de l'Ordre est habilité à remplacer sa Majesté en tout point, en cas de besoin. Il est composé du Grand Maitre de France, du Connetable de France, du Grand Ecuyer de France, du Grand Aumonier de France, ainsi que du Roy d'Armes de France.
En cas de démission ou renvoi de l'un d'eux au sein de la Curia Regis, ils resteront tout de même, s'il plait à sa Majesté, Chevaliers de l'Ordre.
Ils ont grade d'Officier-Commandeur, et sont dénommés simplement "Commandeur" sans distinction particulière au sein de l'Ordre.

IV. Ecuyers

Ecuyer est le moindre rang au sein de l'Ordre. Il est octroyé aux plus fidèles serviteurs de sa Majesté, sur son désir.

V. Chevaliers

Chevalier est le rang supérieur à l'Ecuyer au sein de l'Ordre. Les Chevaliers sont ceux, étant déjà Ecuyers de l'Ordre ou non, que sa Majesté estiment les plus méritants de ses serviteurs, et qui ont établi faits d'armes. Portant les couleurs de l'Ordre du Roy, ils sont également, tout comme sa Majesté, de fidèles aristotéliciens. Ils sont limités au nombre de cinquante, et une seigneurie en Isle de France - parmi la liste établie - se trouve liée à leur titre.

Les titres de Chevaliers de l'Etoile sont héréditaires. Ainsi, au décès du Chevalier, son aîné légitime intégrera l'Ordre et y prendra titre et fief lié. Le Chevalier peut également, par testament, désigner autre descendance légitime que son aîné. Ainsi, le testament primera sur la primogéniture.
Comme pour toute autre transmition de titre, cette succession devra se faire dans le respect des règles établies par la Hérauderie de France.
Précisons tout de même que le cumul de titres de Chevaliers de l'Etoile est impossible, ce afin de ne pas faire baisser le nombre de Chevaliers maximum.

VI. Officiers

Les Officiers sont les Chevaliers occupant fonction particulière au sein de l'Ordre.
Les Officiers de l'Etoile sont les suivants:

* Héraut: il portera le nom héraldique de "Saint-Ouen", et aura pour charge toute question héraldique telle que le blasonnement et l'armorial;
* Chancelier: il se charge de la justice au sein de l'Ordre, enregistre et consigne les serments, garde précieusement les sceaux de l'Ordre et les appose sur les documents officiels;
* Archiviste: il a pour charge la bonne tenue du manoir, ainsi que de l'archivage général;
* Prévôt: il assure la sécurité du manoir et en gère les accès.



VII. Serment

Tout Chevalier de l'Ordre doit fidelité et obéissance à sa Majesté. Il devra ainsi, à son entrée en l'Ordre, prêter hommage-lige au Souverain Grand Maitre.
Les Ecuyers, eux, devront l'hommage simple.
Le choix des termes utilisés est laissé à loisir, mais le serment devra être sans équivoque.

VIII. Siège, armoirie, colliers et devise

Le siège de l'Ordre se trouve en le manoir de Saint-Ouen-les-Saint-Denis, près Paris.

Le blason est de gueules semé de grandes étoiles d'argent à huit rais, chargées chacune en coeur d'un tourteau d'azur surchargé d'un soleil rayonnant vidé d'or. L'écu est tenu par deux chevaliers de l'Ordre de l'Etoile.

Les Ecuyers portent pour insigne une étoile d'argent à huit rais, chargée en son coeur d'un tourteau d'azur surchargé d'un soleil rayonnant vidé d'or, suspendue à un ruban d'azur.

Les Chevaliers portent pareil insigne, suspendu à un ruban de gueules.

Les Officiers et Commandeurs portent pareil insigne, suspendu à un ruban de gueules borduré de sable.

Le Souverain Grand Maitre porte pareil insigne, suspendu à un ruban de gueules borduré d'or.

Dans les cas où un membre arbore déjà, ou viendrait à arborer collier d'un autre Ordre, qu'il soit de chevalerie ou de mérite, l'insigne de Saint Ouen devra être porté plus large de quelques pouces, afin que le tiers insigne retombe sur le ruban de Saint Ouen sans en cacher aucunement l'étoile.

La devise de l'Ordre est "MONSTRANT REGIBUS ASTRA VIAM" ce qui signifie "les astres montrent la route au Roy".


Rédacteur: Rassaln d'Arduilet, Grand Ecuyer de France
Au XXIIIe jour de février MCDLV, Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ordre de Saint Ouen et de l'Etoile
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Ordre du Saint-Sépulcre de Jérusalem
» x - Ordre du Saint Esprit
» Charte de l'Ordre Equestre du Saint Sépulcre en vigueur au 01/02/1459
» Communications de l'Archevêché de Reims et de Rome
» Mariage de Gian5 et Lionix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bureaux des Offices et de la Pairie :: Le Secrétariat d'Etat :: Bibliothèque du Secrétariat d'Etat-
Sauter vers: